Home / Actualité / Boghé/ Le projet ROSA COVONIO 4 célèbre la journée internationale de la femme rurale sous le thème : la femme rurale et la protection du lait local.

Boghé/ Le projet ROSA COVONIO 4 célèbre la journée internationale de la femme rurale sous le thème : la femme rurale et la protection du lait local.

Le Réseau des Organisations sur la Sécurité Alimentaire en partenariat avec OXFAM et la coopération espagnole(AECID) a célébré ce lundi 26 octobre 2020 la journée mondiale de la femme rurale.

La cérémonie a eu lieu dans les locaux de l’hôtel de ville de Boghé rehaussée par la présence des autorités municipales, administratives et de beaucoup de femmes venues exposer leurs produits laitiers et alimentaires.

Le hakem de la moughataa de Boghé, Mohamed El Arby Mohamed a loué cette initiative qui participe à la formation de la femme rurale et renforce ses activités et capacités, il a souhaité une bonne fête à toutes les femmes rurales.

Auparavant, le deuxième adjoint au maire DIA Mamoudou a, dans un mot, souhaité la bienvenue à l’assistance en louant le rôle de la femme rurale qui participe au développement local.

Sidi Maouloud le point focal de ROSA a décliné le programme de la journée de la célébration de la femme rurale dans la moughataa de Boghé à commencer par  l’exposition des produits laitiers et alimentaires  par des coopératives féminines.

Au total dix (10) coopératives de transformation de lait et quinze (15) pour les autres produits ( couscous, légumes, poudre de mil, sirop à base de produits naturels, etc).

La délégation officielle a visité les stands des produits alimentaires locaux  exposés et suivi les explications des femmes sur les procédés de production, de transformation et de conservation de leurs différents produits. Il y avait du lait naturel  local en sachets, du Thiacri, du couscous, des légumes, de la poudre de mil enrichie.

L’exposition des produits a été suivie par trois exposés présentés respectivement  par le médecin chef de la moughataa de Boghé Dr Mohamed Dedde, Dr Dioum Djibrl Amadou et Aichettou Amar Heiba, la représentante de la coordinatrice régionale du ministère des affaires sociales de l’enfance et de la famille.

Dans un exposé intitulé les bienfaits du lait pour la santé des enfants, Dr Dedde  a affirmé que le lait fait partie d’un régime alimentaire sain et varié car c’est une source naturelle de substances nutritives  lipides, etc.

Il a précisé que le lait est composé à 90% de l’eau, ajoutant que sa consommation permet de prévenir de nombreuses maladies telles que la malnutrition, le rachitisme.

Le médecin-chef, a, enfin donné des conseils sur la prévention contre la fièvre de la vallée du Rift qui a fait son apparition dans notre pays, une sensibilisation par rapport à la consommation de la viande et du lait.

Pour sa part, Dr DIOUM Djibril  Amadou a présenté un exposé sur les enjeux économiques du lait local, en parlant du potentiel animal, des enjeux socio-économiques, du potentiel laitier et du volume des importations.

Il a affirmé que la Mauritanie grâce à son potentiel animal considérable est le troisième grand producteur de lait  avec 13% de la production de lait ouest africaine, indiquant que la production nationale a atteint 773 millions de litres en 2017.

Selon lui, le développement de la production et des filières laitières peut contribuer à générer des emplois et des revenus supplémentaires et à la transition agro écologique des zones agro-pastorales, soulignant  que les enjeux socio-économiques sont importants en termes d’indépendance alimentaire par rapport au marché mondial.

Concernant le potentiel laitier, le conférencier a déclaré qu’en Afrique de l’ouest, les pays de la bande sahélienne sont les premiers producteurs de lait à savoir le Mali (28% des volumes régionaux), le Niger (23%) et la Mauritanie (13%). Ils assurent 64% de la production laitière de la région.

En conclusion, Dr Dioum a souligné qu’en termes nutritionnels, l’accroissement de la production laitière peut contribuer à une amélioration de la qualité du régime alimentaire des populations, et notamment les femmes enceintes et les jeunes enfants (apports de protéines, calcium, magnésium et vitamines).

De son côté, la représentante de la coordinatrice régionale du MASEF a loué le rôle de la femme rurale dans la sécurité alimentaire et le développement, rappelant que son département accorde une grande importance à la femme rurale qui est la mère, l’éducatrice et l’actrice de développement. Elle a remercié ROSA pour son soutien à la femme et les activités qu’il organise en sa faveur.

Le ROSA va encore organiser une caravane de sensibilisation sur la maladie de la fière de la vallée du Rift et le Covid-19 par rapport à la consommation du lait et de la viande.

A souligner que six  communes étaient invitées à savoir les communes de Dar Elbarka, Dar Elavia, Aéré M’bar, Bababé, El Vora et Debaye Hijaj.

Rappelons que le Réseau des Organisations sur la Sécurité Alimentaire regroupe 13 organisations nationales.

 

 

 

About zouerateactu

Check Also

Covid-19 : 16 cas de guérison, 2 décès et 153 nouveaux cas de contamination

Le ministère de la Santé a annoncé mercredi soir l’enregistrement de 16 cas de guérison, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *