Home / International / Coronavirus : en Israël, les espions traquent déjà les malades via leurs téléphones

Coronavirus : en Israël, les espions traquent déjà les malades via leurs téléphones

Des patrouilles d’un nouveau genre sillonnent le territoire israélien. Composées de policiers et de fonctionnaires du ministère de la Santé, elles contrôlent minutieusement le respect de la quarantaine de 14 jours imposée à tout citoyen revenant de l’étranger. Personne n’est oublié et le rituel bien rodé. « Tout va bien ? Vous êtes bien en quarantaine ? Montrez-vous à votre fenêtre s’il vous plaît », questionne un policier, après avoir appuyé sur l’interphone de tout habitant concerné. « La police vient d’appeler pour vérifier que ma femme était bien confinée dans sa chambre, ça fait bizarre », confie ainsi André, un franco-israélien habitant près de Haïfa, dans le nord du pays. Avec plus de 75 000 personnes ainsi placées à l’isolement – sur 9 millions d’habitants -, la tâche est titanesque. Elle mobilise des milliers de fonctionnaires à travers le pays. Les infractions seraient rares selon la police. Les 2% à 3% de récalcitrants sont systématiquement verbalisés.

Le 17 mars, la surveillance de la population a franchi un cap spectaculaire. Sans consulter le parlement israélien, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a demandé au Shin Beth, le service de renseignement et de sécurité intérieure, de s’impliquer dans la traque au coronavirus. Experts dans la lutte antiterroriste, les agents du célèbre service ont désormais toute latitude pour espionner les téléphones portables des citoyens et retracer leur itinéraire précis durant les quinze derniers jours. Objectif : détecter chaque personne ayant été en contact avec un porteur du coronavirus. Toutes reçoivent ce type de message : « Selon une enquête épidémiologique, vous étiez le 23 mars dernier à proximité d’un malade du coronavirus. Placez-vous immédiatement en quarantaine ». Ces citoyens israéliens sont aussi invités à se soumettre à un dépistage. Des centaines de milliers de tests ont été importés d’un pays du Golfe ces derniers jours, notamment grâce à une opération du Mossad, le service de renseignement et de sécurité extérieur israélien.

   L’Express

About zouerateactu

Check Also

Mali: qui se trouve derrière la tentative d’assassinat du colonel Assimi Goïta?

Au Mali, le président de la transition, Assimi Goïta, a échappé, mardi 20 juillet, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *