Home / Actualité / Le Président de la République reçoit le rapport annuel de la Cour des comptes pour l’année 2018

Le Président de la République reçoit le rapport annuel de la Cour des comptes pour l’année 2018

Le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a reçu, mardi matin, le rapport annuel de la Cour des comptes pour 2018 au Palais présidentiel de Nouakchott.

Le rapport a été remis par le président de la Cour, M. Seyidna Ali Ould El Jeilani.

Peu après la réunion, le président de la Cour des comptes a fait la déclaration suivante à l’AMI:

« J’ai eu l’honneur de rencontrer le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à qui j’ai remis le rapport annuel de la Cour des comptes pour 2018, conformément à l’article 68 de l’ordonnance n° 2018.032 du 20 juillet 2018 relative à la Cour des comptes, qui stipule en son deuxième alinéa que « le rapport annuel de la Cour des comptes est remis au Président de la République par le Président de la Cour des comptes avant la fin de l’exercice budgétaire suivant l’année en question ».

Ce rapport contient les observations et des recommandations les plus importantes résultant des fonctions de surveillance mises en œuvre par la Cour des comptes dans le cadre de l’exercice des fonctions qui lui sont assignées en vertu de l’article 68 de la Constitution du 20 juillet 1991, qui stipule que la Cour des comptes est l’organe suprême indépendant chargé de contrôler les fonds publics.

Voici quelques-uns des objectifs les plus importants du travail de la Cour des comptes dans le domaine de la surveillance, de la vérification et de l’évaluation :

– protéger les fonds publics

– améliorer les méthodes et techniques de gestion

– dévoiler toute déviation, tout manquement, toute violation ou infraction aux règles juridiques, en particulier celles relatives à la gestion, de manière à ce que, pour chaque cas, il puisse être procédé aux corrections nécessaires, à la comparution des responsables concernés, à l’obtention de remboursements, l’adoption de mesures susceptibles d’éviter la répétition de tels comportements ou de faire en sorte que ce soit de plus en plus difficile.

Dans le cadre de l’assistance de la Cour au Parlement, en 2020, la Cour des comptes a mis cinq de ses membres à la disposition de la commission parlementaire chargée d’enquêter sur des faits spécifiques. C’est ainsi qu’ils ont préparé et produit un rapport sur les faits en question, rapport qui constitue l’épine dorsale des travaux de la Commission parlementaire et qui a été incorporé au rapport annuel de la Cour des comptes.

Il convient de noter que la corruption est un acte criminel et une trahison de l’honnêteté, qui entrave le développement économique et social. Avec la même volonté employée à lutter contre la pandémie du coronavirus, nous devons donc tous sauver notre pays et redoubler d’efforts pour lutter contre la corruption et l’éradiquer.

En conclusion, je ne peux qu’exprimer mon bonheur de rencontrer Son Excellence le Président de la République et me réjouir de la volonté sincère qui l’anime de lutter contre la corruption, de protéger les deniers publics, d’améliorer la gouvernance et de rationaliser les ressources publiques.

AMI

About zouerateactu

Check Also

Mauritanie : BEPC 2021/ sévères mesures du ministère de l’Education nationale qui annule l’examen de deux cent sept(207) candidats pour fraude

Le ministère de l’Education nationale a annoncé ce vendredi soir avoir pris des mesures à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *