Home / Actualité / Le Président de la République reçoit le rapport de la commission nationale de réforme du secteur des médias

Le Président de la République reçoit le rapport de la commission nationale de réforme du secteur des médias

Le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a reçu aujourd’hui, mardi, au palais présidentiel, à Nouakchott, le rapport final de la commission nationale de réforme du secteur des médias.

Le rapport a été remis par le président de la commission, M. Mohamed Mahmoud Ould Weddady et les membres de la commission:

– Abdallahi Ould Mohamedou;

– Alassane Samba Ngaidé;

– Kissima Diagana et

– Aichetou Ahmed Bilal.

M. Mohamed Mahmoud Ould Weddadi, président de la Commission, a fait une déclaration à l’Agence mauritanienne d’information peu après la réunion, comprenant le discours adressé à Son Excellence le Président de la République:

« Excellence Monsieur le Président de la République,

Au nom de la Commission nationale pour la réforme des médias, que vous avez nommée le 21 juillet 2020, je suis honoré de vous présenter le rapport final sur la réforme du secteur des médias.

Ce rapport se compose d’une présentation et du résumé d’un projet de feuille de route et de quatre chapitres :

– L’avant-garde

– La naissance

– Diagnostic

– Suggestions et solutions.

A travers ces chapitres et les multiples axes, la Commission présente 64 propositions pour la solution des problèmes posés sur le terrain, qui sont détaillées dans 20 annexes.

Voici quelques-unes des recommandations et suggestions les plus importantes formulées par la commission :

– Préparer un code intégré des lois sur la presse en vigueur et proposé par la Commission, soulignant la nécessité d’une mise en œuvre urgente de ce qui est aujourd’hui approuvé, en particulier en ce qui concerne les cahiers de charges, des engagements et des contrats de programmes.

– Légiférer au sujet du Code de déontologie et relance du décret sur la carte de presse et les textes y afférents.

– Assurer l’accès aux sources d’information.

– Créer un institut national des techniques d’information et de communication.

– Mettre en place d’un conseil national de l’information.

– Développer la gouvernance et revoir les pouvoirs du conseil d’administration et les prérogatives du directeur général des entreprises des médias.

– Migrer de la diffusion analogique à la diffusion numérique terrestre, mettre en place et sécuriser une infrastructure d’ingénierie et la généralisation de la couverture universelle.

– Mobiliser et diversifier les ressources financières pour pérenniser le financement des médias et améliorer les conditions de travail des travailleurs du secteur.

Ce document est présenté à l’origine en arabe en cinq exemplaires papier, sur trois disques électroniques, un exemplaire papier en français et un autre en version électronique en français également.

A cette occasion, nous ne pouvons que vous remercier sincèrement, Excellence Monsieur le Président de la République, pour la perspicacité de votre vision, la liberté et les pouvoirs que vous nous avez attribués, du soin dont vous nous avez entourés et les moyens qui nous sont fournis pour accomplir ce travail. Nos remerciements vont au directeur de Cabinet, aux conseillers et aux chargés de mission pour leur attention et leur soutien.

Ce travail, après Allah, vous est dû à vous et à vos collaborateurs. Les contributions de centaines de responsables de l’État, d’instances de régulation, de contrôle et de gestion, de personnalités ressource, d’experts, de responsables d’institutions publiques et privées, de syndicats, de ligues, d’associations, de groupements et de journalistes de différentes générations, tous ont fait des contributions indispensables. Qu’ils trouvent l’expression de notre reconnaissance et nous les remercions.

Demandant à Allah Le Tout-Puissant que ce travail soit au nombre des bonnes actions de tous, nous souhaitons qu’il devienne un pilier de base du processus de réforme de cette grande profession, de sorte que soit consolidée et rendue citoyenne la pratique de la profession, pour contribuer à la clarification des concepts y afférents.

La Commission espère également que ces travaux seront également des éléments constitutifs de médias mauritaniens sophistiqués, capables de répondre aux exigences de l’heure et de contribuer efficacement au renforcement de la liberté de la presse et au rétablissement de la présence politique, scientifique et culturelle de la Mauritanie.

Dans le corps du rapport, nous espérons également que la répétition de certaines propositions ne crée pas de confusion, car la répétition est intentionnelle dans les titres, mais suivant l’angle de formulation, elle varie en fonction du contenu dicté par le chapitre et l’axe, et la différence entre les deux formulations ne peut être plus que le simple remplacement d’un nom par un verbe, requis sur le plan méthodologique.

Vous noterez dans le rapport la multiplicité des annexes. La raison en est d’abord la complexité des axes et leurs interconnexions les uns avec les autres, le soin de maintenir la lisibilité du corps, de sorte à ne l’alourdir de nombreux détails qui risqueraient de faire perdre au lecteur le fil de lecture. Ces annexes ne sont pas disposées en fonction de leur importance, mais suivant l’ordre de citation dans le texte. Afin de clarifier le texte, il conviendrait d’organiser des journées ouvertes pour expliquer les approches, idées et suggestions qui ont été adoptées.

Nous ne doutons pas que ceux en ont la capacité complèteront l’absence de ce texte, dans l’espoir que les défauts n’entravent pas l’exécution des réformes proposées dans les meilleurs délais, et que la complexité et la détérioration des conditions de la profession, n’empêchent pas de prendre conscience de son importance croissante. »

La remise du rapport s’est déroulée en présence de M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, directeur de Cabinet du Président de la République et de MM. Sidi Ould Dewmane et Saleh Ould Dahmach, tout deux chargés de mission à la Présidence de la République.

AMI

About zouerateactu

Check Also

Manifestations : Un jeune mécanicien de 16 ans tué par balle à Yeumbeul.

Un jeune mécanicien du nom de Baye Cheikh Diop a été tué par balle ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *