Home / Actualité / Tchad : le gouvernement annonce avoir vaincu les rebelles qui menaient une offensive contre la capitale N’Djamena

Tchad : le gouvernement annonce avoir vaincu les rebelles qui menaient une offensive contre la capitale N’Djamena

(Agence Ecofin) – Le dimanche 11 avril, en pleine élection présidentielle, les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) ont lancé une offensive contre le Tchad depuis la Libye. Cette nouvelle attaque visait à faire chuter le président Idriss Déby, en piste pour un 6e mandat.

L’armée tchadienne a vaincu les rebelles qui menaient une offensive vers la capitale N’Djamena en depuis dimanche dernier. C’est ce qu’ont annoncé ce samedi 17 avril, les autorités tchadiennes dans un communiqué lu à la télévision.

Selon le gouvernement, la colonne de soldats rebelles en provenance de la Libye a été « complètement détruite » et plusieurs d’entre eux seraient actuellement en fuite. « L’aventure des mercenaires en provenance de la Libye a pris fin comme annoncée » a confirmé sur twitter le ministre tchadien de la communication Cherif Mahamat Zene.

Appartenant au Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), les rebelles avaient lancé une attaque contre la province du Nord Kanem au Tchad, le dimanche 11 avril 2021 alors qu’une élection présidentielle s’organisait dans le pays. Ce groupe politico-militaire conteste le pouvoir du président Idriss Déby Itno qui règne sans partage sur le Tchad depuis 1990 et qui est assuré d’être réélu à l’issue du scrutin du dimanche dernier qui avait été boycotté par plusieurs partis de l’opposition.

Depuis plusieurs années, le chef d’Etat de 68 ans fait face à des tentatives de renversement de la part de groupes rebelles qui ont établi leurs bases en Libye. Mais le plus souvent grâce au soutien de la France, qui le considère comme l’un de ses principaux alliés dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, le dirigeant a toujours réussi à repousser les offensives ennemies. Le dernier exemple en date de ce soutien français apporté à l’armée tchadienne remonte à février 2019 lorsque Paris avait bombardé une colonne de rebelles de l’Union des Forces pour la Résistance (UFR) qui se dirigeait vers la capitale N’djamena.

« Félicitations à nos vaillantes forces de défense et de sécurité. Le porte-parole de l’armée communiquera incessamment le bilan de combats » a indiqué le ministre Cherif Mahamat Zene.

About zouerateactu

Check Also

Chami : décès d’un citoyen agressé par une arme blanche

Un jeune mauritanien, agressé par une arme blanche, suite d’un différend avec une autre personne, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *