Home / Actualité / Le Président de la République supervise le démarrage de la concertation nationale sur la réforme du système éducatif

Le Président de la République supervise le démarrage de la concertation nationale sur la réforme du système éducatif

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, aujourd’hui, mardi, au Palais des Congrès à Nouakchott, le lancement des sessions de concertation nationale sur la réforme du système éducatif.

Ces séances visent à examiner la situation du système éducatif pour en diagnostiquer les déséquilibres afin de le rendre plus efficient et plus efficace à travers des outputs répondant aux impératifs de l’éducation et de la formation de citoyens dotés de compétences et de connaissances, capables de contribuer de manière constructive au processus de développement durable dans le respect de la culture de coexistence et de paix sociale et les exigences d’une ouverture positive au reste du monde.

Les échanges au cours de ces concertation ont également pour objet de concevoir une feuille de route pour permettre aux institutions éducatives nationales de suivre le rythme des contextes sociaux et économiques, de faire une planification minutieuse et une bonne préparation pour mettre à jour les programmes d’enseignement nécessaires de manière à atteindre les objectifs attendus, conformément aux quatrième objectif du développement durable, qui vise à fournir une éducation de qualité et équitable pour tous avant 2030.

Les séances de concertation nationale sur la réforme du système éducatif font partie des programmes et plans mis en œuvre par le gouvernement pour réhabiliter l’établissement public en général et l’institution scolaire en particulier. Elles permettent d’améliorer le niveau des services de la réforme, de la rendre apte à répondre aux exigences de développement économique et social de la société, et pour hisser le pays au rang des nations développées à travers la formation de générations capables d’assumer ce rôle et de faire face aux défis qu’il implique.

Pendant cinq jours, les participants aux sessions suivront plusieurs exposés et prendront part à des discussions, pour établir un diagnostic du système éducatif mauritanien et tirer les enseignements des diverses réformes éducatives engagées auparavant, et d’entrevoir les contours de la nouvelle école républicaine: (vision et objectifs, uniformisation effective du système éducatif, promotion de l’éducation à la citoyenneté, équité et intégration scolaires, enseignement originel, alphabétisation) Il s’agit aussi de fixer les règles de la gouvernance et les critères de la qualité de l’enseignement : (Carte scolaire et gouvernance du système éducatif, fournitures scolaires, gestion des ressources humaines, formation technique et professionnelle, promotion des sciences, des mathématiques et des nouvelles technologies, et de l’enseignement supérieur).

Il s’agit aussi de se pencher sur les résultats des consultations régionales, en plus de la dernière présentation qui porte sur les grandes lignes du rapport national sur la réforme du système éducatif.

Pour ces sessions consultatives, organisées par le ministère de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif les walis, les présidents de conseils régionaux, des représentants de la société civile, des syndicats et divers acteurs du domaine de l’éducation ont été invités.

Dans le discours qu’il a prononcé, à cette occasion, le ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif, M. Mohamed Melainine Ould Eyih a déclaré que la place qu’occupe l’enseignement dans la politique générale du gouvernement est la concrétisation réelle de l’engagement du Président de la République visant l’instauration d’une école républicaine qui réponde aux aspirations de toutes les couches populaires et des forces vives de la Nation.

Il a souligné que le retard du lancement des concertations sur les réformes, dû à la pandémie de la covid-19, a permis aux experts et aux initiés de dresser un diagnostic sans complaisance et de proposer des solutions au dysfonctionnement constaté.

M. Mohamed Melainine Ould Eyih a également précisé que la tenue d’ateliers dans tous les chefs-lieux des wilayas auxquels ont assisté mille participants parmi les acteurs et les partenaires de l’éducation, en particulier les enseignants et les spécialistes a permis de procéder à une radioscopie minutieuse et de faire des propositions de mesures de remédiation.

« Le diagnostic et les propositions qui en découlent s’appuient sur une étude axée sur la capitalisation des réformes pédagogiques précédentes , l’évaluation de la réforme de 1999 et l’exploitation du rapport des états généraux de l’éducation de 2013 » , a-t-il dit.

Le ministre a, enfin, affirmé que les conclusions des journées de concertation permettront d’élaborer une loi d’orientation pour l’éducation et de fixer les priorités pouvant jeter les bases de l’école qui concrétisera les aspirations des mauritaniens.

Pour sa part, le président de l’union nationale des associations des parents d’élèves, M. Ahmed Ould Sghair a loué le partenariat entre son organisation et le ministère qui a été renforcé par une action commune dans les différents ateliers, la préparation de l’entrée scolaire et la lutte contre la pandémie de la covid-19. Il a renouvelé la disponibilité de l’union à accompagner les différentes étapes de réforme du système éducatif.

La secrétaire générale de l’union des travailleurs de Mauritanie (UTM), Mme Khadijetou Diallo a précisé, quant à elle, que la présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani de ces journées démontre l’intérêt qu’il accorde à la consultation comme principe dans la prise de décisions importantes d’une manière générale, et dans le domaine de l’éducation en particulier. Elle a souhaité que les participants à ces consultations, par leurs expériences et leur savoir-faire, puissent apporter un changement qualitatif à notre système éducatif.

La cérémonie de lancement des séances de concertation nationale sur la réforme du système éducatif s’est déroulée en présence de Son Excellence le Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal, le président de l’Assemblée nationale, M. Cheikh Ould Baya, le président de la Conseil constitutionnel, M. Diallo Mamadou Bathia, le chef de file de l’opposition démocratique, M. Ibrahim Ould Bekaye, et le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, le ministre conseiller à la présidence de la République, les membres du gouvernement, le wali de Nouakchott-Ouest, le maire de la commune de Tevragh-Zeina, le hakem de la moughataa de Tevragh-Zeina, des représentants des formations politiques nationales, des représentants du corps diplomatique et des organisations et organismes internationaux accrédités en Mauritanie.

AMI

About zouerateactu

Check Also

Education: journées nationales de concertations sur la réforme du système éducatif:point de vue d’un expert

Amadou Racine BA –       Après beaucoup d’interpellations et d’hésitations pour que je m’exprime …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *