Home / Actualité / Boghé / SOS URGENCE : Organisation d’une cérémonie publique d’abandon des MGF en présence des autorités administratives locales et des représentants des élus des 12 localités bénéficiaires du programme.

Boghé / SOS URGENCE : Organisation d’une cérémonie publique d’abandon des MGF en présence des autorités administratives locales et des représentants des élus des 12 localités bénéficiaires du programme.

Le Samedi 20 Décembre 2021, une cérémonie de déclaration d’abandon volontaire des mutilations génitales féminines à été organisée dans la région du Brakna et plus précisément dans 12 localités que sont : Dar el Avia, Olo Ologo, Roty, Silbé, Thienel, Sayé, Houdallaye, Waboundé, Ndiorol, Ngoral et Bababé en deux zones.

La cérémonie s’est déroulée en  présence des autorités administratives, des chefs religieux, des élus locaux, des organisations nationales et internationales opérant dans la région du Brakna et les populations des différentes localités. La cérémonie a été animée par le journaliste et communicateur traditionnel Aljouma N’Diaye soutenu par le chargé des programmes de SOS URGENCE Amadou SALL.

Avant la fin de la cérémonie les représentants des 12 localités ont déclaré publiquement l’abandon de ces pratiques dans leurs localités et ce fût le tour du Maire Adjoint de la commune de Boghé de prendre la parole pour reconfirmer  leur engagement pour accompagner SOS URGENCE dans la lutte contre ces pratiques néfastes.

A souligner que cette activité rentre dans le cadre d’un programme conjoint entre le FNUAP/UNICEF et l’AMPF partenaire d’exécution et la mise en œuvre est assurée par SOS Urgence.

Ce programme s’intitule « sensibilisation et organisation de cérémonies d’abandon volontaire des mutilations génitales féminines dans la région du Brakna ».

Dans le cadre  de ce programme, SOS Urgence avait organisé plusieurs activités dans la région dont notamment :

Organisation de trois missions d’identification de localités cibles des interventions

Dans le cadre de la réalisation des activités de sensibilisation et d’organisation de cérémonies d’abandon des mutilations génitales féminines dans la région du Brakna, SOS URGENCE a effectué trois missions de terrain pour identifier les localités et les bénéficiaires par localité. C’est ainsi que les Moughataas suivantes ont été identifiées : Boghé, et Bababé.

Dans la Moughataa de Boghé, les communes de Ould Birom, Dar El Avia et la commune de Boghé  ont reçu la visite des missionnaires d’où l’identification des localités suivantes :

  • La commune de Boghé : Wabounde, Houdallaye, Thienel, Sayé et Roty ;
  • La commune de Ould Birom : Ould Birom , Silbé et Ngoral Guidala,
  • La commune de Dar El Avia : Njorol et Dar El Avia .

Dans la Moughata de Bababé,  deux organisations ont été identifiées dans la commune. C’est ainsi que les missionnaires ont sélectionné 60 agents communautaires relais dans les différentes localités citées ci-dessus.

 

organisation des ateliers de formations de 60 agents communautaires sur IEC

 

Du 11 au 13 novembre 2021, une série d’ateliers de formation a été réalisée dans la région du Brakna au profit de 60 agents communautaires sur les techniques d’information- éducation et communication des MGF. L’animation de ces ateliers a été assurée par  la consultante  Madame Haoussa Mamadou N’Diaye, assistée par le président et le Chargé du programme de SOS URGENCE.

Soutien de 12 leaders religieux engagés pour l’organisation de prêches sur les MGF

Les séances de sensibilisations décrites ci-dessus ont été renforcées par des conférences religieuses animées  par les 12 Imams se trouvant dans les localités identifiées dans le programme conjoint concernant la région du Brakna.

Ces conférences religieuses se sont déroulées par des prêches de la part des Imams en se référant sur les textes religieux (Coran) ou sur la Sounna (Paroles du prophète PSL).

Après les prêches, un débat est ouvert par les questions des participants à l’Imam. Toutes les questions tournaient autour de la position de l’Islam sur les MGF.

C’est ainsi que les Imam ont pu apporter des explications claires en se fondant sur le Coran et la Fatwa mise en place par les Oulemas Mauritaniens  indépendamment des lois mauritaniennes interdisant ces pratiques.

Organisation d’une caravane de communication dans les 12 localités ciblées

A la suite des ateliers de formation et campagnes de sensibilisation, une caravane de communication a été réalisée dans les douze localités du Brakna. Elle a durée 3 jours avec des animateurs de SOS URGENCE et des relais communautaires se trouvant dans ces localités. Cette caravane s’est déroulée avec la présence de plusieurs jeunes (filles et garçons) des différentes localités d’où une prise de conscience positive par rapport à la question des MGF.

 

 

Compte-rendu     Djibril SY

 

 

 

About zouerateactu

Check Also

Le gouvernement bis de Mohamed Bilal : 15 départs de la précédente équipe

Le deuxième gouvernement de Mohamed Bilal Messaoud révélé ce jeudi a consacré le départ de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *