La politique économique et sociale menée par la SNIM, le géant de l’acier mauritanien depuis des décennies a fait l’objet de vives critiques du candidat à l’élection présidentielle de juin 2024 Outouma Soumaré.

De la nationalisation de la MIFREMA jusqu’à aujourd’hui, le rendement de la SNIM sur le pays et la wilaya du Tiris Zemmour est toujours en deçà du niveau requis, a affirmé le candidat au cours d’un meeting de sensibilisation organisé dans la cité minière.

Le candidat Outouma a également remis en question le classement de la société dans la production de minerais de fer, disant qu’étant l’un des dix plus grands producteurs de fer par le passé, la SNIM est actuellement classée 100ème.

Il a appelé ses actuels patrons à se concentrer sur l’exploitation du minerai et sur l’augmentation de sa production au lieu de diriger ses investissements dans des domaines qui ne servent pas son développement.

Le candidat a discuté avec certains électeurs qui ont passé en revue les problèmes les plus importants auxquels sont confrontés les habitants de la ville de Zouerate, tels que les fréquentes coupures d’eau et d’électricité, la santé, l’éducation et la création d’emplois.

“Je suis venu dans la citadelle des travailleurs et le levier de l’économie mauritanienne, la ville de Zouerate, pour vous demander de voter pour moi le 29 juin afin de provoquer le changement que nous souhaitons tous”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que s’il remporte les élections présidentielles, “je restaurerai l’éclat de l’école publique, qui était l’école de toutes les couches du pays, d’où sortaient tous les médecins et ingénieurs, et je suis l’un des diplômés de cette école”

Infosplus