Home / Actualité / 08 mars 2022/ ROSA célèbre la journée internationale des droits des femmes sous le thème « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » et le sous thème «contributions des femmes et des filles face à l’atténuation des effets du changement climatique » au niveau de ces zones d’intervention.

08 mars 2022/ ROSA célèbre la journée internationale des droits des femmes sous le thème « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » et le sous thème «contributions des femmes et des filles face à l’atténuation des effets du changement climatique » au niveau de ces zones d’intervention.

Dans le cadre de son  projet : «JUSTICE SOCIALE ET RESILIENCE A TRAVERS LA REDUCTION DES INEGALITÉS EN MAURITANIE », financé par l’AECID (Coopération espagnole), en partenariat avec OXFAM, AMAD et APLV, le  Réseau des Organisations sur la Sécurité Alimentaire en Mauritanie a organisé les 08 et 09 mars 2022, des activités de commémoration des droits de la femme au niveau de leurs zones d’intervention (Brakna et Gorgol).

Le 8 mars est une journée d’action, de sensibilisation et de mobilisation, dédiée à la lutte pour les droits des femmes, l’égalité et la justice mais aussi l’occasion de mettre en avant les initiatives qui placent les femmes au cœur de la création ainsi que leur participation à la vie sociale, politique et économique.

Cette année, le thème retenu est: « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable », en reconnaissance de la contribution des femmes et des filles du monde entier qui luttent pour s’adapter et trouver des réponses adéquates aux changements climatiques et à leur atténuation, en vue de la construction d’un avenir plus durable pour toutes les personnes.

 

Pour contribuer à cela, le ROSA a célébré la journée à travers une série d’activités au niveau des deux wilayas du Brakna et du Gorgol en mettant un accent particulier sur le rôle et la contribution des femmes et des jeunes filles face aux effets du changement climatique.

 

Au Gorgol,  le ROSA a organisé les journées en collaboration avec le Réseau des Femmes Leaders du Gorgol, les relais communautaires et le Collège des consommateurs de lait local, mis en place dans le cadre de ce programme dont le rôle est de contribuer à la promotion des droits des femmes dans leurs communautés.

L’ouverture officielle a eu lieu le 08 Mars 2022 au niveau de la Coordination régionale du  MASEF sous la présidence effective des autorités administratives et locales de la Commune, des organisations internationales intervenant dans la commune, les représentants des services techniques et déconcentrés et les organisations de la société civile.

La journée du 9 mars 2022 a été marquée par la présence de l’Adjoint au Maire de la Commune de Kaédi, du point focal de ROSA au Gorgol, du représentant d’OXFAM, de la représentante du GRDR,  des représentants des femmes leaders et de la Plateforme du Gorgol, des Relais communautaires, du Collège des consommateurs de lait local, du ROMAD (Réseau des Organisations Mauritaniennes pour le Développement), d’APLV et d’AMAD.

Le programme du jour s’est décliné par des allocutions de  Mouhamadou Bakary Tandia, adjoint au Maire de la Commune, la Présidente des femmes leaders du Gorgol Roughiyata Haidara le point focal de ROSA au Gorgol,  Niane Ousmane et le Chef de projet, Chargé MESA/CBGI d’OXFAM  Maciré Doucouré

 

le Maire adjoint de la Commune de Kaédi, dans son discours, a mis l’accent sur l’importance de l’organisation de cette journée dédiée aux femmes qui sont des mères, des sœurs et des épouses. La force de la femme réside non seulement par rapport à leur nombre mais aussi sur le plan professionnel et intellectuel, estimé à plus de 52% de l’humanité, constitue un levier important dans le développement sur tous ces aspects. Il poursuit en montrant que la lutte des femmes contre les effets néfastes du réchauffement climatique passe par la sensibilisation, le reboisement et les activités de production maraichère et constitue un soulagement auprès de vos frères. Femmes et hommes, ensemble dit-il « nous soulèverons des montagnes et feront face aux obstacles qui puissent nous barrer le chemin avant de terminer son discours en ces termes « Vive les Femme Vive le 08 Mars ».

Le point focal de ROSA, après avoir salué et remercié les participants de leur présence à cette cérémonie, a rappelé les différentes actions menées par le ROSA pour la promotion des droits de la femme au sein de ses zones d’intervention, en particulier, dans le cadre du Convenio, un projet mis en œuvre en partenariat avec OXFAM, AMAD et APLV.

 

La Présidente du Réseau des Femmes leaders a montré dans son intervention, l’appui de ROSA à travers l’organisation de séances de sensibilisations et de renforcement de capacités sur plusieurs aspects liés surtout aux droits humains, à la citoyenneté et aussi à la résilience. Elle poursuit en montrant qu’à l’instar des années passées,  le ROSA  en collaboration avec les dispositifs mis en place célèbrent la journée internationale de la femme le 8 Mars 2022 pour magnifier le rôle que jouent les braves femmes au sein de leurs communautés et rappeler leurs droits. Le thème de la Journée internationale des femmes, met en avant le rôle essentiel que jouent les femmes et les filles rurales dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique. Elle a montré que les femmes sont des actrices indispensables dans le  développement et dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et un regard particulier doit être porté à leur égard. Elle a aussi rappelé que cette journée est une occasion pour les femmes leaders de la Plateforme du Gorgol de rendre un grand hommage aux femmes leaders de la génération précédente en leur décernant des attestations en guise de reconnaissance.

 

Le Représentant d’OXFAM, s’est d’abord réjouit en ce jour mémorable du 08 mars 2022 d’être présent parmi les populations du Gorgol mobilisées en ce lieu qui est la rencontre citoyenne du partenaire ROSA, pour ensemble rendre un hommage mérité à nos sœurs, à nos mères et à nos épouses.

Si les femmes de la Mauritanie, ont retenu pour leur part, au niveau national, le thème de « Autonomisation de la femme….voie pour la promotion de la femme et de la société», en ce jour qui leur est consacré, c’est peu dire que de souligner, leur grandeur d’âme, leur conscience élevée du devoir.

Il a avant de terminer son discours, remercié infiniment le partenaire ROSA de tous les efforts qu’il fournit pour accompagner les femmes et la place qu’il leur accorde dans tous ses programmes et de les  avoir mises au centre de son programme.

La première présentation, animée par Mme Rouguiyatou Thierno Ly,  femme leader et animatrice en genre à AMAD, a porté sur l’historique de la journée internationale des droits de la femme qui s’inscrit dans un contexte de lutte des femmes au début du XXe siècle pour acquérir des droits déjà accordés aux hommes, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre hommes et femmes. Un accent particulier est aussi mis sur les chemins tracés par de braves femmes qui ont défendu les droits et la promotion des femmes du Gorgol.

Un hommage particulier a été rendu à certaines d’entre elles en l’occurrence  Madame FANTA  AMADOU DIOP: première femme chauffeur de poids lourd ; Madame KHADIJETOU MAMADOU BA: première femme à enseigner l’arabe,  Madame BATA KOITA: première femme teinturière à impulser la création de coopératives de teinture au Gorgol,  Madame MADELEINE KARENE: première Femme matrone et DANDO SAMBA THILO: première femme accoucheuse.

A noter que le changement climatique a entrainé des conséquences énormes sur le plan social et économique et a beaucoup impacté sur le travail des hommes mais aussi des femmes. Il s’agit de réfléchir cette année sur le rôle que peuvent jouer les femmes et les filles dans un monde secoué par  les effets du changement climatique.

La présentation a porté sur la définition du réchauffement climatique et des conséquences qu’il entraine, tant sur les hommes que les femmes qui travaillent dans le secteur des ressources naturelles telles que l’agriculture qui en ressentent le plus les effets, mais à des degrés divers. Mais aussi sur le rôle important que jouent les femmes et les filles face à cette situation et les conditions à réunir pour que cette contribution face aux effets du réchauffement climatique soit effective

Il ressort de cette présentation que les femmes et les filles sont les plus en sont les plus touchées car elles représentent 55% des d’analphabètes en Afrique et 70% des pauvres sur les 1, 3 milliards dans le monde, 40% de femmes cheffes  de ménages pauvres en milieu urbain et dépendent davantage des ressources naturelles menacées. Alors que les femmes jouent un rôle clé dans la production alimentaire mondiale (50 à 80%), elles détiennent moins de 10% des terres.

Durant les périodes de sécheresse et des inondations, elles tendent à travailler plus pour garantir leurs moyens de subsistance, ce qui leur laisse moins de temps pour se consacrer à la formation et à l’éducation, au développement des compétences ou pour percevoir un revenu.

Leur faible accès aux ressources, aux processus de prise de décision  et leur mobilité limitée les contraignent à vivre dans des lieux où elles sont très touchées par les changements climatiques.

Elles sont principalement assignées à des tâches de travail qui nécessitent plus de temps qui sont exécutées manuellement ou avec de simples outils

 

Malgré leur vulnérabilité, Les femmes sont leadeurs de mouvements éco féministes, porteuses de projets éco-durables et innovants, notamment dans l’agriculture. Elles sont détentrices de connaissances environnementales locales et s’adaptent de manière intelligente et efficace en mettant en œuvre des stratégies pour atténuer les effets du changement climatique: en faisant appel à leurs savoir-faire traditionnels dans: l’agriculture, la gestion de l’eau, la conservation énergétique et alimentaire quotidiennes, la collecte et l’entreposage de l’eau, la préservation de la nourriture et son rationnement

Pour que leur contribution soit effective, il faut ;

  • Améliorer les capacités et initiatives d’adaptation des femmes au changement climatique et Mettre en place des mesures pour y répondre, en particulier dans les domaines liés à l’eau, à la sécurité alimentaire, à l’agriculture, à l’énergie, à la santé, à la gestion des catastrophes et aux conflits
  • Prendre en compte dans les projets de développement, Les priorités et les besoins des femmes (questions importantes liées à l’accès aux ressources, notamment le crédit, les services de vulgarisation; la formation, l’information et la technologie
  • Impliquer les femmes à la prise de décision aux niveaux national et local concernant l’allocation des ressources aux initiatives liées aux changements climatiques
  • Engager des efforts pour intégrer la problématique hommes-femmes dans les politiques et les stratégies nationales ainsi que dans les projets liés au développement durable et aux changements
  • Encourager les investissements qui prennent en compte la dimension genre dans les programmes d’adaptation et d’atténuation, le transfert des technologies et le renforcement des capacités.
  • En créant des technologies, éliminer les obstacles économiques, sociaux et culturels qui empêchent les femmes et les filles d’en bénéficier et de les utiliser
  • Appuyer et mettre en valeur leur savoir – faire traditionnel, lié aux alertes rapides et à l’atténuation des impacts des catastrophes qui est transmis de génération à génération par les femmes âgées, détentrices de la sagesse.
  • Ce savoir – faire pourra contribuer efficacement à améliorer les capacités d’adaptation locales et à maintenir les moyens de subsistance des communautés.

 

A la suite des présentations, des attestations de reconnaissance ont été remises à nos braves femmes de la génération passée du Gorgol par les honorables invités avant de clôturer la journée par la visite des stands où les femmes ont exposé des produits fabriqués localement.

Les participants et participantes ont rendu un hommage particulier au ROSA, à ses partenaires, à la Chargée nationale du plaidoyer Madame Lalla Aicha et à toute son équipe au Gorgol, composée de la technicienne de Clinique juridique Madame Coumba DIOP et de l’animateur  Abou BOYE, appuyé par le point focal de ROSA Ousmane Niane.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About zouerateactu

Check Also

Burkina: des militaires annoncent la dissolution du gouvernement, le capitaine Ibrahim Traoré prend la tête du pays

Un groupe de militaires a annoncé vendredi à la télévision nationale du Burkina Faso la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *